Sélectionner une page

Un ménage français sur cinq change au moins une fois de logement sur une période de 5 à 6 ans. En 2019 plus d’un million de résidences principales ont changé de propriétaire. La mobilité résidentielle concerne une très grande partie de la population française. Et si elle était un levier majeur pour préserver l’environnement ?

Le chauffage, l’eau chaude, la cuisson et l’électricité de nos logements représentent 27% de notre empreinte carbone, qui doit être divisée par plus de 5 entre aujourd’hui et 2050 pour passer de 11 tonnes d’équivalent CO2 à 2 tonnes. La facture énergétique liée à ces usages représente en moyenne 1500 euros/an ! Il est donc essentiel de choisir un logement performant d’un point de vue énergétique et climatique. Pour ce faire, le   Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) présente une informatique simple sous forme de deux étiquettes (climat et énergie). Il faut s’orienter autant que possible vers un logement classé A ou B ou s’assurer que l’on pourra rénover le logement pour atteindre ces performances.

Si les consommations d’énergie pour le chauffage, l’eau chaude, la cuisson et l’électricité sont un poste essentiel, notre lieu de vie engendre d’autres impacts sur l’environnement. Nous consommons ainsi 143 litres d’eau par personne et par jour (dont seulement 10 litres pour la boisson et la préparation des repas). Si le logement n’est pas équipé de systèmes hydro-économes il sera pertinent d’en acquérir après l’aménagement. Pour le jardin s’il y en a un, un système de récupération d’eau de pluie peut générer de grandes économies d’eau.

Le choix du quartier et de la commune est aussi un levier pour réduire nos impacts environnementaux. Ainsi, la présence de pistes cyclables ou de transports en communs vous permettra de réduire vos émissions de gaz à effet de serre, de rester en forme et de réduire votre budget voiture qui représente tout de même plus de 6000 euros / an en milieu rural ! La présence de services de proximité vous permettra aussi de réduire vos déplacements en voiture. Si votre quartier ou ses environs accueille des services durables vous pourrez d’autant plus participer à une économie bas carbone : une AMAP vous fournira des produits alimentaires de saison et en général issus de l’agroécologie ; un repair café vous permettra d’éviter de jeter des équipements qui peuvent être réparés. Une commune ou un quartier plus « écolo » vous offrira par ailleurs une qualité de vie plus élevée en vous donnant accès à des parcs, à des jardins partagés, à des services de location… bref un geste pour l’environnement sera aussi un geste pour vous !

Reste la question : comment trouver ces quartiers et ces communes où il fait bon vivre ? Il existe de nombreux signes distinctifs allant des villes et villages fleuris à la très poussée labellisation Cit’ergie de l’Agence de Transition Ecologique. Mais ces labels ne s’appliquent pas partout et il est difficile de les comparer. Avec l’appli REVELEO vous pouvez en un coup d’oeil connaitre l’évaluation d’un quartier ou d’une commune et la comparer à ceux des alentours.